EventBox – Glander efficacement

April 5th, 2009

icon-eventbox1
Puisque ça fait déjà deux posts qui parlent de productivité et que c’est pourtant Dimanche, parlons d’EventBox.

Je “lis” quotidiennement une quantité de flux de news impressionnante. Et par lire j’entends survoler des titres sans rien comprendre. Mais qu’y peut-on on est en 2009, il y a trop d’information, donc autant tout lire et ne rien retenir… Il y aussi FaceBook, Twitter, Flickr qui permettent d’entretenir une sorte de lien associal avec des vrais gens où ceux qui pensent en être.

Si on a pas envie de se connecter sur Google Reader pour lire les news, pas envie de se connecter à facebook pour apprendre minute par minute lequel de ses amis mange des pâtes, et pas envie de visiter twitter toutes les 3 minutes pour savoir si Stephen Colbert a écrit un truc amusant, mais qu’on a quand même envie quelque part de se tenir au courant, il y a EventBox.

EventBox affiche dans une interface native mac, tous les derniers événements de ces divers flux. Ca se met à jour tout seul, donc on est informé en live à quelques minutes près. Ca peut-être un tant soit peut distrayant et on comprendra que bien des employeurs rechignent à voir ce genre d’applications sur les machines de leur petites mains travailleuses, mais encore une fois on y perd moins de temps qu’a recharger en boucle des pages pour voir si quelque chose à changé.

Et ma fois dans ces rares moment où il faut vraiment travailler, il y a aussi l’option de quitter ce logiciel magique.

EventBox en pleine action:
eventbox-full

EventBox n’est pas gratuit, mais généralement mieux foutu et complet que les équivalents gratuits qui fournissent l’une ou l’autre de ses possibilités. Et puis investir une fois 15$ à 20$ pour pouvoir mieux glander c’est un investissement à long terme utile.

Cette fois c’est décidé, j’arrête de blogger pour aujourd’hui.

Omnifocus – Une TODO list de luxe

April 5th, 2009

icon-omnifocus Il paraît que certains utilisent Evernote pour gérer leurs tâches. Personnellement je ne vois pas comment y arriver et je continue toujours à utiliser le glorieux Omnifocus qui lui offre un racourci global pour appeler une fenêtre d’entrée rapide qui permet en quelques secondes de:

  • rajouter une nouvelle tâche
  • l’associer à un projet ou en créer un nouveau
  • lui choisir un contexte
  • et lui assigner optionnellement une échéance

On peut-même taper une date humaine dans l’échéance (par exemple “demain” ou “16h30″) et il reformate tout ça automatiquement. Si vous vous faites régulièrement interrompre dans votre travail ce système permet très rapidement de noter une tache et de “l’oublier” jusqu’à ce qu’il soit nécessaire de s’y atteler.

La fenêtre d’entrée rapide d’Omnifocus:
omnifocus-quick

L’appli affiche ensuite une liste claire de tâches par échéance, projet ou contexte, ce qui permet de faire ce qui est urgent rapidement et se concentrer seulement sur ce qu’on peut faire à l’endroit où l’on se trouve. Je gère ainsi fort efficacement des projets personnels et ceux de mon travail tout en séparant clairement les deux.

A titre d’exemple si on me dit un truc sur un projet perso pendant mes heures de bureau je peux juste noter rapidement et avoir l’esprit libre, par opposition à garder le problème en tête toute la journée jusqu’au moment de rentrer, ce qui nuirait à ma légendaire productivité. Et aussi accessoirement j’en oublierais la moitié si je le notais pas. L’inverse est aussi vrai. S’ils sont notés et agendés pour un jour futur, on se libère plus facilement des problèmes de la semaine de travail pour pouvoir se dédier plus entièrement à ses projets personnels (voire au glandage) le soir ou le week-end.

Omnifocus est une appli dite de GTD (Getting Things Done), qui est une sorte de “science” sur lesquels certains ont écrit des bouquins entiers mais qu’on peut résumer à deux choses:

  • sortir immédiatement de sa tête tout ce qu’on ne peut pas faire immédiatement
  • traiter ces tâches en fonction du contexte actuel (ex. bureau, maison, chez le client XY).

A noter qu’il ne faut pas confondre le GTD avec le GTFO qui peut aussi s’appliquer dans un contexte professionnel mais qu’il convient de garder pour soit dans la plupart des cas.

L’application iPhone, elle, offre, en plus de la synchronisation avec la version mac, la possibliité d’ajouter des positions GPS à des contextes. On peut donc par exemple avoir des taches qui n’apparaitront que lorsqu’on est proche d’un point géographique. Malheureusement l’iPhone ne permet pas d’avoir d’applications en tâche de fond, on devra donc lancer manuellement l’application pour voir ces taches (l’idéal aurait été d’être averti si on approche du lieu en question par exemple). Cela dit l’appli est vraiment très bien conçue et on arrive à rajouter une tâche depuis n’importe où en un minimum de clics, pour peu qu’on ait pas les mains dans la fange.

Omnifocus est une application payante, et autant dire pas donnée pour sa catégorie, mais elle vaut largement ce qu’elle coûte. Non seulement l’application Mac coûte 79$, ce qui peut sembler beaucoup pour ce qui semble être une bête todo list, mais le pendant iPhone qui se synchronise avec n’est pas gratuit non plus, il coûte un joyeux 15$ additionnel. Bref, on est pas loin de 100$ pour une todo-list, dont beaucoup vous diront “ça va très bien avec un fichier texte”. J’ai eu pendant longtemps des fichiers textes (et testé divers softs dédiés et autres services web), et si on compte le temps perdu à retouver ce qui est quoi et quand il faut le faire, et où on peut faire on a vite rentabilisé l’heure de travail qui permet d’acheter Omnifocus.

Omnifocus a deux petits défauts: il n’existe pas pour windows (ça je m’en fous, mais c’est par compassion) et il ne permet pas encore dans sa version actuelle de partager ou assigner des tâches à d’autres personnes.

Que dire? Ecoutez les jeunes, c’est comme la drogue et les armes, il faut essayer pour comprendre.

Evernote, le web 2.0 c’est pour les fillettes

April 5th, 2009

Voilà bien longtemps que d’aucuns font usage de services web pour différents trucs. D’aucuns leur trouvent principalement l’avantage de pouvoir synchroniser toutes ses donneés entre plusieurs machines, mobile compris. Pour ceux pour qui c’est pas clair: “D’aucuns” c’est mon surnom, parce-que je suis peut-être personne mais je sais apprécier les D majuscule apostrophe pompeux devant quand même.

Autant le browser est glorieux par sa versatilité, autant quand on parle de procéder à une action en moins de 2 secondes, ça devient vite longuet d’ouvrir une fenêtre de navigateur et la refermer (en partant du principe qu’on pas en plus à se logguer). On est tout de suite à la merci du premier lag réseau et d’interfaces mal adaptées. Le drame. Imaginez seulement tout ce qu’on aurait pu faire pendant ces 30 secondes perdues: par exemple blogger sur la manière d’éviter de les perdre.

icones

C’est pour cela que l’utilisation d’applis natives peut se prévaloir de la cosignature de l’association française pour la santé bucco-dentaire, et accessoirement de la mienne. Sauf que j’arrive jamais à faire deux fois la même signature. On va dire qu’elles peuvent se prévaloir au moins de ma clé PGP, mais ne nous égarons point et regardons avec envie quelques applis qui améliorent mon quotidien.

Evernote – Notes rapides et organisées

icon-evernote J’ai récemment fait le saut vers Evernote, qui comme son nom l’indique est un service web Ajax-style, très bien foutu, qui permet simplement de rajouter des notes sous formes de texte, images et sons.

J’utilisais précédemment (et encore un peu) Google Notebook qui a l’avantage d’offrir un partage facile avec d’autres utilisateurs de manière privée, ce que fort tristement Evernote ne semble pas encore permettre. Toutefois, Google Notebook reste relativement peu pratique quand on veut rajouter une note rapidement et lui coller un ou deux tags. Il est pratiquement impossible de faire ça sans se déconcentrer de ce qu’on est en train de faire quand cette information/idée à traiter traverse l’esprit.

L’application native Evernote (mac en l’occurence) est particulièrement bien foutue. Avec un simple raccourci clavier on peut faire une capture d’un bout d’écran qui devient automatiquement une note, qui se synchronise aussitôt sur le serveur. Ou plus simplement on peut coller directement ce qu’on a dans le presse papier. Le plugin Safari/Firefox permet aussi instantanément de sauver une partie de page web en HTML , voire une version complète en PDF dans une nouvelle note. L’opération prend réellement 0.1 seconde, et si on est à l’aise au clavier on peut nommer et tagger cette note en l’espace de 10 secondes sans avoir à s’approcher de sa souris. De même pour la recherche un racourci global me permet depuis n’importe ou de rechercher dans mes notes. Je trouve effectivement très rapidement ce que je cherche, l’indexation fonctionnant particulièrement bien, même sans tags (le système va jusqu’à scanner le texte dans une image et le retrouver lors d’une recherche).

evernote-jack

Evernote est un service gratuit de base mais avec une option payante à 5$ mensuel ou 45$ par année si on veut plus de données. En réalité si on a principalement des notes en texte les 40 Mo d’upload mensuel de base sont largement suffisants. De plus comme c’est la mode, EverNote dispose aussi d’une application gratuite pour iPhone qui se synchronise parfaitement avec le web et les applis natives pour mac ou windows. Il y a aussi une version windows mobile, pour les gens qui n’ont pas de goût.

Dessiner high-tech

March 17th, 2009

Quand on se réveille à des heures indues, il y a deux choses à faire: soit on essaie de rendormir pour être fin prêt à faire quelque chose d’utile. Soit on profite de faire quelque chose de pas très utile afin d’être fin mort le matin venu. J’aurais bien pris la première solution mais c’est contraire à mon instinct.

J’ai donc testé pour vous une appli iPhone du nom de Brushes qui comme son nom l’indique à peu près ne sert pas à se brosser les dents mais à dessiner. L’appli est simple (pas de layers ou blending modes ou choix de résolution) mais efficace. Il y a trois types de brush différentes, des couleurs et le très essentiel undo/redo (vu qu’au début on a vite tentance à faire des traits au lieu de zoomer).

Il faut un petit moment pour s’habituer mais ça devient assez vite naturel. Dans les défauts on notera que c’est petit et qu’il faut maitriser l’art du zoom pour arriver à un résultat potable.

A comparer au dessin sur une tablette on notera cependant quelques avantages innatendus. Premièrement on dessine directement sur le support avec ses petits doigts boudinés. Pour peu qu’on prenne l’habitude d’utiliser le zoom c’est pas mal du tout. Deuxièmement, une des choses les plus agaçantes avec une tablette graphique c’est que d’instinct on essaie de tourner la feuille et on peut pas. Sous Painter on pouvait mais c’était moyennement intuitif et à l’écran les pixels retournés étaient pas superbes pendant qu’on dessinait. Avec Brushes ben ma foi on tourne l’iPhone donc c’est tout à fait intuitif.

Après qq heures de gribouillage on arrive à vraiment dessiner, sans s’inquièter de la technologie. Dans mon cas ça à donné cette femellle rouquinoïde.

dessin-brushes-iphone1

Dany Boon a racheté Hewlett Packard!

March 14th, 2009

hpchezleschti

A’j’fais l’dépannage dla primante chez eul’vieux et n’a ben ri.

Marre du flash (mais pas tout le temps?)

March 14th, 2009

Etant toujours un funambule à la pointe du fil du rasoir de la technologie j’utilise depuis peu Safari 4 qui a l’avantage d’être extrêmement rapide en terme de rendu HTML/CSS et du moteur Javascript. C’est bien parce-que c’est à ça que ça sert.

Jusqu’ici tout va bien. Sauf que le web, c’est aussi le flash.

Le flash, c’est un peu comme les cafards: c’est très joli quand on en veut, mais c’est une vraie infection quand on en veut pas. Ok. C’est pas un super exemple. Les cafards on en veut souvent. C’est mignon et ça amuse les invités. Et surtout, surtout ça affecte pas du tout la durée de la batterie.

Bref, le flash c’est lourd, à plus forte raison sur mac où le player flash me semble particulièrement moulinatoire (en tout cas par rapport à ce qu’il était sous windows dans le temps). Le fait est que si je vais sur un site infesté de pubs flashs et autres players vidéos intégrés le navigateur se bloque parfois pendant plusieurs secondes pendant que le player flash va lire on ne sait sur le disque dur. Et après ça la batterie est joyeusement agressée jusqu’à son extinction par tout un tas de contenu qu’on veut même pas spécialement voir.

A titre d’exemple je prendrais la page d’accueil www.lematin.ch. Il suffit que j’approche le doigt de la touche ‘m’ de mon clavier pour que la ventilation s’allume à titre préventif tellement il y a de flash intégrés sur cette page.

Il y a une solution ! Et en plus on a même pas besoin d’armes.

Contrairement à ce qu’on aurait tendance à croire quand on est dépressif de naissance, il existe une solution à chaque problème. Avant on pouvait se dire que statistiquement les chances de tomber dessus étaient faibles et que c’était même pas la peine de lutter et que c’était génétique d’abord. C’était raisonnable en 1987. Mais maintenant il y a Google donc il faut assumer, prendre le taureau par les cornes et taper des mots-clés dans la case de recherche avec son museau.

Pour les utilisateurs de FireFox (ce que je suis parfois). La solution est simple: c’est d’installer l’extension FlashBlock. En gros ça bloque tout le contenu flash mais le ne cache pas (comme le fait AdBlock). Comme ça on sait qu’il est là. Et si par pure coincidence on veut le voir il suffit de cliquer dessus pour lancer le plugin flash.

Si on aime Safari pour sa vélocité (ou pour la sensation d’exotisme que son nom procure) on appréciera alors SafariStand, un produit japonais mal connu (peut-être un peu parce-que l’anglais de son auteur est comment dire, un peu japonais).

SafariStand rajoute qq options sympa à Safari que je vous laisserais découvir, mais la meilleure à mon goût est justement celle qui permet justement de bloquer le flash.

standmenu

Lorsque ce menu est activé chaque flash est remplacé par un conteneur gris qu’il suffit de cliquer pour en voir le contenu flash. On peut facilement le désactiver directement depuis le menu dès qu’on veut avoir l’expérience réelle de l’utilisateur lambda (oui c’est son vrai nom, il est grec).

Pour installer SafariStand il y a plusieurs étapes:

  • Le déni
  • La colère
  • Le marchandage
  • L’acceptation
  • La crémation

Ah non, ça c’était l’autre. Donc pour SafariStand:

  • Télécharger et installer SIMBL
  • Télécharger SafariStand (pour Safari 3 ou 4 selon ce qu’on a) et ouvrir l’image disque
  • Copier le fichier SafariStand.bundle qui s’y trouve dans /Bibliothèque/Application Support/SIMBL
  • Relancer Safari

PS: Pour les utilisateurs d’internet explorer il n’y a pas besoin de solution. C’est déjà eux qui cliquent sur les pubs de toute façon.

Je blogge avec un iphone

August 19th, 2008

A titre strictement professionnel

Ubuntu 8! Rapide, efficace… et détruit en 10 minutes.

April 26th, 2008

Dans un moment de désespoir (autrement connu sous le nom de “ma vie”) j’ai tenté d’installer le tout nouvel Ubuntu 8, Hardy Heron sur le PC qui trainasse tristement sur mon bureau.

De prime abord il y a progrès:

- Il resize tout seul une partition NTFS en quelques clics. L’installation se passe sans aucun problème et après il peut lire ET écrire dessus sans autre.
- Le wifi (en USB) marche direct au boot, il propose les réseaux dispo et il suffit d’entrer le mot de passe.
- Java 6 installé en trois clics.
- Les classiques: openoffice, gimp, firefox3 sont installés et fonctionnent à merveille. Mieux que sur mac dans le cas d’openoffice (et gimp aussi j’imagine).
- Idem pour flash (et peut-être Skype, j’ai presque eu le temps d’essayer)
- Globalement c’est ‘snappy’, surtout sachant que la même machine tourne sous Vista normalement. C’est une joie d’entendre le non-bruit du disque dur quand il s’arrête en fin de tourner dans le vide.

C’est juste un détail ça sera réglé en un clic…

C’est après que j’ai vu que ma carte graphique était en 65k couleurs et que ça faisait des dégradés tout moches sur le fond d’écran par défaut. Etant un converti de la secte maciste je sais que l’essentiel est dans le fond d’écran HDR et la qualité des icônes. Donc je suis vite allé chercher dans les options ou régler ça en millions de couleurs… j’ai pas trouvé. J’aurais mis ça au même endroit ou on peut changer la résolution.

En cherchant un peu sur le web j’ai vu qu’on pouvait dans le nouvel Ubuntu juste cliquer dans un menu pour installer les drivers ATI propriétaires, qui me promettaient (fort optimistement) de me faire accéder à la joie visuelle de compiz (un truc avec plein d’effets 3D qui donne à Linux l’impression d’être OSX en moins sobre).. et en plus d’avoir mon écran en 32 bits (millions de couleurs).

Jusqu’ici tout va bien…

Donc je clique… ça downloade le driver tout seul… ça reboote… suspense. Et… SURPRISE (pas vraiment…) c’est …. c’est… tout noir. Perdu fini. Rideau.

En éteignant la machine brutalemnt j’ai pu accéder au menu Grub du boot et choisir l’option rescue qui m’a permis dans un joli menu en texte qui te rappelle que tu es quand même sous Linux, et que c’est pas un OSX de filles. Il y a une option pour ‘fixer’ la config X. Effectivement ça me l’a corrigée. Après j’avais l’écran de login. Mais après j’avais un clavier… français de France!. Abomination. Avec le Q à la place du A et la tête à la place du Q: en un mot, Azerty. Avec un grand ‘A’ comme dans Argh.

Donc non sans quelque souffrance j’arrive à taper mon login/pass en azerty et je vais dans la config rechanger mon clavier en espèrant que depuis le temps ces changements soient appliqués à tous les niveaux. Je ferme la session et je constate avec joie que mon écran de login est en Azerty pour toujours. L’impérialisme français ne s’attaque pas qu’au Tchad, il vise aussi invariablement les claviers hélvétiques.

Je me résigne et je reste loggé. Ensuite je vois sur mon bureau un petit icône et un message en haut à droite qui me dit que les drivers ATI propriétaires on été installé. Ah tiens.. j’aurais cru que non, notamment au moment où c’est devenu tout noir. Donc bon je vais tester le célèbre compiz. Je clique pour activer les effets ‘extras’. C’est pratique de pouvoir installer ça d’un clic, au lieu de s’emmerder avec des configs en texte.

Et voilà… maintenant c’est pas tout noir.. c’est tout gris-beige. C’est mieux.

Donc un autre jour, quand je serais motivé, j’irais trainer sur les forums pour savoir comment éditer mes fichiers de config X11 à la mano. Avec ‘vi’ sinon on passe pour une tapette. Ne soyons pas dupes. On sait que c’est là qu’ils veulent t’amener à terme.

Ma mémoire cherche peut-être à m’abattre mais me faire chier à éditer des configs X11 pour avoir du 24 bits (et mon clavier suisse…), je faisais déjà ça en 2002. Six ans plus tard les drivers ATI libres sont toujours très limités et les drivers ATI propriétaires sont apparemment vieux de deux ans… ce qui pourrait expliquer l’écran noir sur ma relativement récente ATI X1950 pro.

J’essaierais donc Ubuntu 9, dans un an ou deux. En attendant je resterais sur mes machines de fille tout en gardant un oeil sur Haiku. Toujours en alpha, mais basé sur BeOS ce qui doit garantir de jamais avoir à éditer un fichier X11 à la main, ce qui devrait être la règle de base quand on crée un O.S.

Franchement, qui voudrait de mon corps?

March 9th, 2008

Pour une fois j’ai décidé de m’adonner à un acte de pure générosité sans arrière pensée. Et par générosité j’entends un acte de manipulation de l’esprit destiné à attirer la sympathie des plus naïfs d’entre vous. Et par arrière pensée j’entends celle qui sort de mon derrière. J’ai donc demandé une carte de donneur d’organes. Parait que ça sauve des gens, même si c’est des cons. J’ai pas vu la case pour choisir donc si vous voyez un gros con avec mon foie, c’est que j’ai été écrasé par un camion. Et lui aussi d’ailleurs, sinon on verrait pas son foie.

Donc, à donner contre bon soins:

- foie probablement sclérosé, idéal pour la cuisine française
- pancréas baveux. Je sais même pas à quoi ça sert, mais paraît que j’en ai un.
- coeur légérement déséspéré mais fonctionnel en tant que pompe (si on marche pas trop vite dans les pentes)
- deux cornées d’yeux myopes traités quotidiennement à la lentille plastique industrielle et à l’écran LCD Energy Star
- cellules portant des gènes démotivateurs, utiles en cas de guerre
- beaucoup beaucoup de couenne
- 19 ongles en bon état
- des organes sexuels en parfait état de marche, entretenus à la main par un artisan
- et un raton laveur (à vous de le trouver…)

Donc si vous n’avez pas de carte de donneur, pensez à en faire une, parce-que si vous claquez avant moi, comme je l’espère cordialement, je pourrais prendre votre foie et m’en faire des tartines.

Pourquoi ma mère n’utilise pas linux…

January 20th, 2008

La définition du jour:
Linuxage
Action de rassembler des millions de programmeurs très intelligents pendant leur temps libre pour essayer de rendre libre et très compliqué quelque chose de commercial et très simple:

time machine

Bio-Terrorisme

December 21st, 2007

Fait établi: on se fait régulièrement emmerder par toutes sortes de volatiles. Parfois on mange au soleil et Les pigeons nous font caca dessus. Parfois on fait un karaoke en famille et paf, les poulets débarquent parce-qu’on est bruyant. Faudrait chanter dans sa tête y parait. Facile à dire quand on est sobre! Tss…

Mais le drame avec la volaille, c’est que y en a plusieurs espèces. Les poulets et les pigeons, certes, c’est agaçant mais au moins c’est urbain. C’est des espèces intégrées. La pire espèce ? Sans aucun doute: les canards. Ils sont là, au bord du lac, ils FOUTENT RIEN. Demandez à un ornithologue. Les canards leur donnent l’impression qu’ils travaillent pendant qu’ils regardent les oiseaux. C’est dire.

Nous on trime comme des boeufs du matin au soir et eux, nos amis canards? Que dalle. Ils font plouf-plouf dans l’eau du lac. D’ailleurs on dit trimer comme des boeufs mais quelle est l’expression pour les canards qui travaillent? Vous cherchez? Ben c’est simple, il y a pas! Coïncidence? Non, eux comme expression ils ont “il fait un froid de canard”. Evidemment quand on reste deux semaines d’affilée à regarder comment bougent ses pattes sous l’eau: on prend froid.

Nous, comme on est sympas, on leur amène du pain, souvent même pas sec. Est-ce qu’ils disent merci? Ah ça non, Môsieur Canard est bien trop fier. Certes, me direz-vous, on arrive pas forcément à déchiffrer le language du canard lacustre. Il y en a peut-être qui disent merci? Voilà qui sème le doute. Doute qui entretient le mythe du “bon canard”, le “canard idéal”.

Soyons réalistes, le canard ne connaît qu’un mot: “coin”. Si on avait qu’un seul mot, autant dire qu’on le choisirait bien et qu’on en prendrait pas un qu’on puisse confondre avec une marque de chocolat. Le plus probable est que quand vous filez votre brioche aux canards ils disent: “merde encore du pain mais y a jamais de fondue!”. Oui ils utilisent cette unique phrase pour tout, y compris pour se reproduire. Et ça marche. Comme quoi, bien qu’ils soient improductifs et hautains, nous avons quelques trucs à envier aux canards.

La démonstration est faite: les canards forment donc une communauté nuisible de parasites arrogants. Mais comme toute masse dormante et inutile, elle est tolérable tant qu’un groupuscule ne l’infiltre pas afin de l’utiliser pour promouvoir son agenda maléfique. Or, triste époque, voilà qu’Al-Tofu-eda a lancé aujourd’hui à Lausanne sa première attaque, à travers une cellule dormante infiltrée, nommée joyeusement: ‘Les canards masqués’. Comme tout mouvement extrémiste, ça commence doucement. Au début ils collent des affiches pour te parler du grand danger dont ils vont sauver le monde. Après ça monte en puissance, petit à petit. Là ils ont juste balancé de la peinture dans un petit magasin qui vend du foie gras. Evidemment c’est juste de la peinture! C’est pas vraiment un acte extrémiste de barbouiller des magasins qu’on considère comme les méchants non? Après tout ils étouffent le peuple par leurs activités obscures non? L’histoire nous l’a montré, quand on barbouille des magasins ça ne va jamais plus loin… Achtung Foie Gras!

On notera, que le jihadiste défenseur des foies de canard sait bien choisir sa cible en fonction de son argumentaire. Il se motive en regardant des belles vidéos bien crades de processus industriels pour se dégoûter mais quand il s’agit de passer à l’action il a les foies. Il va pas s’attaquer à la migros ou la coop, où un vigile en mal d’aventure l’aurait plaqué au sol en moins de deux. Il choisit une petite minorité fragile: le petit magasin qui vend plus certainement un foie gras résultant d’un gavage artisanal. Le gavage artisanal, j’ai connu au niveau familial. C’est pas si terrible. On s’en remet (une tranche). Tant que la fermière te carresse là tête en te parlant gentillement en galicien tu sens pas le bout de l’entonnoir qui chatouille ta glotte.

Sur ce, je vais noter dans mon agenda de passer à la rue centrale pour voir si le magasin est ouvert. Ca a l’air pas mal ce qu’ils font et autant soutenir le petit commerce.

Faut profiter des bonnes choses, elles seront bientôt toutes interdites.

Censuré sur youtube!

December 19th, 2007

Ah ben il semblerait que ma petite parodie de la vidéo de l’UDC ait été supprimée de YouTube:

censure udc

Innapropriate? J’aurais rien contre une meilleure explication.

Les canards nous aiment

November 8th, 2007

Quand ils sont venus chercher le homard,
Je n’ai rien dit,
Je ne mange pas de homard.

Quand ils sont venus chercher le caviar,
Je n’ai rien dit,
Je ne mange pas de caviar.

Quand ils sont venus chercher les huîtres,
Je n’ai rien dit,
Je ne mange pas d’huîtres.

Puis ils sont venus chercher le foie gras,
Et il ne restait plus personne pour protester vu qu’on était tous très occupé… à bouffer des feuilles.
huîtres
Bon c’est pas tout ça mais comme, contrairement à d’autres, j’ai pas dépensé tout mon argent en affiches, va falloir que j’aille m’acheter un peu de foie gras. Ca faisait longtemps et ça m’a fait envie toutes ces affiches!

Visitez mes nouveaux amis, ils sont gentils, ils aiment les animaux, comme moi. J’aime bien les chats, parce-qu’on peut se coucher sur un canapé avec eux et bouffer de la viande crue en se caressant le poil lascivement.

Bon appétit!

Je me suis fait un nom

September 8th, 2007

Obtenir un oui, c’est laborieux. Mais c’est tout aussi dur de se faire un nom. C’est même dur de se faire quoi que ce soit si on y met pas un peu d’entrain d’ailleurs. L’avantage des noms de domaines c’est qu’on peut se les faire avec un minimum d’efforts. Ca tombe bien parce-que j’aime pas les efforts. Un sentiment réciproque.

Tout ça pour dire que ce blog a désormais l’honneur d’être atteignable sous lifesabit.ch. Evidemment, on va me dire, pourquoi un titre en anglais pour un blog en français? Ben parce-que www.la-vie-est-un-peu-mais-aussi- un-peu-dans-le-sens-de-lélément-binaire-informatique- que-le-TLD-suisse-transformerait-en-salo.pe c’était juste un peu long à tapoter sur un téléphone mobile.

Sur ce, c’est pas parce-qu’on change l’emballage qu’on a forcément quelque chose à dire.

Stop aux abus!

August 25th, 2007

Dans ce pays c’est pas un secret, il y a beaucoup trop d’étrangers. Moi-même je me suis toujours senti en trop. C’est seulement plus tard qu’on m’a expliqué que j’étais étranger. C’est pas évident au début comme concept. Tu crois que t’es comme les autres mais il parait que ça se voit dans les gènes.

Par exemple en tant qu’étranger j’ai une prédisposition innée pour le crime. Il faut croire que c’est juste que j’ai pas encore eu la bonne occasion, mais je ne perds pas espoir de pouvoir un jour, faire honneur à ma race. En plus j’ai appris que l’UDC offrait un voyage gratuit à tous les étrangers désireux de commettre un crime. Un truc à pas rater, j’espère qu’on peut choisir le pays de destination ! Evidemment je peine un peu à trouver un crime à mon image…

Par exemple je pourrais commencer par un graffiti audio sur une vidéo de propagande ?

Update: Cette vidéo ne marche plus… youtube l’a supprimée :-(

Update: Version quicktime à télécharger

Wow, j’ai qq views sur youtube. A choix je suis une star ou qqn qui va se faire exploser la tête par une bande de skins de 16 ans.

InTwittion masculine

August 3rd, 2007

Pour beaucoup n’avoir pas de vie semble être un but en soi. Je fais partie de ce groupe. Mais n’avoir pas de vie n’est qu’une infime partie d’un iceberg qui fort non-lunairement n’a pas de partie cachée. Il faut aussi savoir partager sa ‘pas de vie’ avec tous les amis de la forêt. J’avais déjà un blog. C’est bien mais ça demande réflexion. Quand on poste quelque chose on sait que des millions de lecteurs viendront s’extasier. En conséquence on agit avec une certaine mesure. Parfois même on se relit, dans les cas extrêmes.

Mais quand on veut juste écrire “prout la bite”(tm) tsoin, tsoin sur internet? Est-ce la peine de s’habiller de l’apparat de gloire qui revient à tout heureux possesseur d’un blog? Non! Non! Non! A ce niveau il faut passer au microblogging, qui est un peu au blogging ce que le micropénis est au pénis. A savoir: personne s’intéresse au tien, peu importe la taille.

Du coup, j’ai testé pour vous: Twitter. Pour les geeks, Twitter, c’est vieux et “ça marchera jamais”. Mais bon depuis le temps que ça marche, j’ai décidé de m’y presque-mettre (je précise que l’allégorie péninsulaire s’est arrêtée au paragraphe précédent).

Pour ceux qui n’ont pas la joie de connaître, le principe est simple: on s’inscrit, et on crée un flux dans lequel on peut taper des mini-phrases (140 caractères, soit plus court qu’un sms) sur ce qu’on fait en ce moment et tout plein de trucs dont une immense majorité de la planète se tape.

Du coup on peut même me suivre en direct-live.. Pour peu que j’ai qqch à dire.

Taper dans un browser, ça va deux minutes, mais tout ça n’a bien sûr aucun confort quand on a pas un mac avec la combinaison joyeuse de Twiterrific et accessoirement de Growl si on veut des jolies notifications (voire une version en synthèse vocale pour les aveugles ou les gens qui aiment les robots qui parlent).


(ca c’est twitteriffic donc)

Pour les utilisateurs de windows il y a aussi Mad Twitter qui est un peu pareil, mais en un peu moche dans les détails aussi, vu que bon, c’est dans les traditions de la plateforme.

Et pour ceux qui ont pas de vie, mais un mac et envie de twitter plus vite que leur ombre, il y Tweet, un petit AppleScript à installer pour pouvoir twitter en 3 secondes à travers Quicksilver.

L’art du titrage

June 18th, 2007

Aujourd’hui la palme du titrage revient à CNN:

Airstrike on al Qaeda kills 7 children in Afghan madrassa – CNN.com

Donc en résumé une madrassa c’est une école (littéralement le lieu où on aprend)… mais bon ils allaient pas écrire “school” parce-que ça ferait un peut tache. Donc si on traduit ça clairement ça donne quelque chose comme:

“Une frappe aérienne contre une non-organisation tue 7 enfants dans une école”.

Mais bon.. c’est pas comme s’ils tiraient au F16 sur des écoles dans l’espoir d’attraper d’éventuels terroristes?

Merci, la France !

May 6th, 2007

Depuis trop longtemps, en Suisse, c’était l’angoisse. Moi quand je paie des impôts, j’aime pas avoir l’air ridicule. J’ai assez d’autres occasions. Je veux que mon argent compte, qu’il soit considéré à sa juste valeur. C’est de plus en plus dur quand on paie pas de forfait. Au pourcentage on passe tout de suite pour un clochard.

Quand un français célèbre vient en Suisse, on sait pourquoi: c’est parce que nous on a un meilleur fromage. En tout cas on a pas les mêmes répartitions de tranches dedans. Après la chute du mur les russes avaient souffert de la fuite des cerveaux. En France, c’est similaire, mais différent. Ils nous ont fourgué Johhny. Par principe, vu qu’on est des gens dignes: on s’est tus.

Il y a pourtant des limites à la tolérance non-zéro. J’ai bien compris que si ça continuait on allait avoir droit à tous les autres chanteurs de daube français. Et là je dis STOP. On a a marre de tous ces français pétés de thunes qui viennent nous narguer et relativiser notre richesse. On a aussi des chanteurs de daube bien à nous, on a pas besoin des votres! On vous a pas envoyé Ted Robert non? Ouais, vous l’auriez peut-être même pas reconnu, soit, nous non plus.

Johnny Halliday et Doc Gynéco étaient tous deux au QG de Sarko ce soir pour fêter la victoire du renouveau du changement de la rénovation du passé vers un futur radieux des gens qui ont compris. Ce qui ne peut vouloir dire que deux choses:

a) Sarko a vraiment des goûts des merde question musique
b) Grâce à lui on a va échapper, au moins pour cinq ans, à ce qui nous pendait au né: Doc Gynéco qui se la pète à Lausanne. Je rappelle à ceux qui sont pas du coin, qu’ici fumer de l’herbe c’est légal et que donc le seul intérêt qu’il pouvait présenter devient ici assez inexistant.

En résumé, amis Français, Merci de nous avoir épargné ça. Je sais que lorsque certains d’entre vous mettrons leurs bottes pour accompagner “nos amis américains” lors de leur prochaine excursion récréative en Iran vous garderez dans votre (dernier?) regard la mémoire du sourire ému de Doc Gynéco recomptant ses sous, pendant que Sarko passe au Kärcher son ancien quartier.

bush sarkozy

Synchroniser un Z610i avec iSync et taper ses SMS à l’écran

April 27th, 2007

Quand Sony sort un nouveau téléphone il faut souvent plusieurs mois pour qu’Apple réagisse et inclue ces téléphones dans iSync. Ca ira sûrement plus vite avec l’iPhone … ahem.

Quand on un beau téléphone tout neuf mais “unsupported”. On peut soit se faire ch.. (non pas Confédération Hélvétique, Chier donc) pdt des heures à trouver un tutorial pour créer son propre plugin, ou se fendre d’une livre sterling et demie (paypalisable) pour acheter ledit plugin à un développeur qui fait ça très bien. Au début j’hésitais, vu que bon hein, payer pour synchroniser son phone, ça fait mal au sac dans le principe. Et j’aime ni les principes ni avoir mal au sac. Par principe.

Donc j’ai testé pour vous, c’est clean, ça marche et ça se trouve sur ce site

La petite option Address Book Enabler permet d’envoyer et recevoir directement les SMS à l’écran. Pratique pour les longs échanges quand on a pas envie de se briser les doigts en mode T9. Ca vaut aussi ce que ça coûte.

Fish and (no) chips

March 22nd, 2007

Ce soir j’ai testé pour vous: Comic Life, un petit logiciel sympa fourni d’origine sur pas mal de macs. Ca sert assez à rien d’utile. En gros ça permet de faire des planches de BD avec des photos dans des cases et des bulles en quelques clics avec un look très BD. Le principal avantage étant que c’est simple et rapide si on aime pas dessiner des cases… et SURTOUT ça fait des bruits de couinement de canard de baignoire quand on tire les poignées des objets. C’est du plus bel effet.

Du coup j’ai décidé de devenir une star de la BD avec une image de poisson qui trainait sur mon bureau (on sait pas trop pourquoi, des fois j’ai des images de poisson qui trainent… on peut pas renier ses origines).
comic life fish

Demain je donne ma démission et je pars à Bruxelles faire la promotion de mon oeuvre.