Bio-Terrorisme

Fait établi: on se fait régulièrement emmerder par toutes sortes de volatiles. Parfois on mange au soleil et Les pigeons nous font caca dessus. Parfois on fait un karaoke en famille et paf, les poulets débarquent parce-qu’on est bruyant. Faudrait chanter dans sa tête y parait. Facile à dire quand on est sobre! Tss…

Mais le drame avec la volaille, c’est que y en a plusieurs espèces. Les poulets et les pigeons, certes, c’est agaçant mais au moins c’est urbain. C’est des espèces intégrées. La pire espèce ? Sans aucun doute: les canards. Ils sont là, au bord du lac, ils FOUTENT RIEN. Demandez à un ornithologue. Les canards leur donnent l’impression qu’ils travaillent pendant qu’ils regardent les oiseaux. C’est dire.

Nous on trime comme des boeufs du matin au soir et eux, nos amis canards? Que dalle. Ils font plouf-plouf dans l’eau du lac. D’ailleurs on dit trimer comme des boeufs mais quelle est l’expression pour les canards qui travaillent? Vous cherchez? Ben c’est simple, il y a pas! Coïncidence? Non, eux comme expression ils ont “il fait un froid de canard”. Evidemment quand on reste deux semaines d’affilée à regarder comment bougent ses pattes sous l’eau: on prend froid.

Nous, comme on est sympas, on leur amène du pain, souvent même pas sec. Est-ce qu’ils disent merci? Ah ça non, Môsieur Canard est bien trop fier. Certes, me direz-vous, on arrive pas forcément à déchiffrer le language du canard lacustre. Il y en a peut-être qui disent merci? Voilà qui sème le doute. Doute qui entretient le mythe du “bon canard”, le “canard idéal”.

Soyons réalistes, le canard ne connaît qu’un mot: “coin”. Si on avait qu’un seul mot, autant dire qu’on le choisirait bien et qu’on en prendrait pas un qu’on puisse confondre avec une marque de chocolat. Le plus probable est que quand vous filez votre brioche aux canards ils disent: “merde encore du pain mais y a jamais de fondue!”. Oui ils utilisent cette unique phrase pour tout, y compris pour se reproduire. Et ça marche. Comme quoi, bien qu’ils soient improductifs et hautains, nous avons quelques trucs à envier aux canards.

La démonstration est faite: les canards forment donc une communauté nuisible de parasites arrogants. Mais comme toute masse dormante et inutile, elle est tolérable tant qu’un groupuscule ne l’infiltre pas afin de l’utiliser pour promouvoir son agenda maléfique. Or, triste époque, voilà qu’Al-Tofu-eda a lancé aujourd’hui à Lausanne sa première attaque, à travers une cellule dormante infiltrée, nommée joyeusement: ‘Les canards masqués’. Comme tout mouvement extrémiste, ça commence doucement. Au début ils collent des affiches pour te parler du grand danger dont ils vont sauver le monde. Après ça monte en puissance, petit à petit. Là ils ont juste balancé de la peinture dans un petit magasin qui vend du foie gras. Evidemment c’est juste de la peinture! C’est pas vraiment un acte extrémiste de barbouiller des magasins qu’on considère comme les méchants non? Après tout ils étouffent le peuple par leurs activités obscures non? L’histoire nous l’a montré, quand on barbouille des magasins ça ne va jamais plus loin… Achtung Foie Gras!

On notera, que le jihadiste défenseur des foies de canard sait bien choisir sa cible en fonction de son argumentaire. Il se motive en regardant des belles vidéos bien crades de processus industriels pour se dégoûter mais quand il s’agit de passer à l’action il a les foies. Il va pas s’attaquer à la migros ou la coop, où un vigile en mal d’aventure l’aurait plaqué au sol en moins de deux. Il choisit une petite minorité fragile: le petit magasin qui vend plus certainement un foie gras résultant d’un gavage artisanal. Le gavage artisanal, j’ai connu au niveau familial. C’est pas si terrible. On s’en remet (une tranche). Tant que la fermière te carresse là tête en te parlant gentillement en galicien tu sens pas le bout de l’entonnoir qui chatouille ta glotte.

Sur ce, je vais noter dans mon agenda de passer à la rue centrale pour voir si le magasin est ouvert. Ca a l’air pas mal ce qu’ils font et autant soutenir le petit commerce.

Faut profiter des bonnes choses, elles seront bientôt toutes interdites.

One Response to “Bio-Terrorisme”

  1. dobled Says:

    Ca me rappelle quelque chose “Parfois on mange au soleil et Les pigeons nous font caca dessus.” seulement que c’était une corneille ;-)

    Si non, c’est bien vrai didon, ces looser auraient au moins pu choisir une grande surface…

    Mais bon, moi je suggère quand même qu’on diminue le gavage de l’oie et qu’on utilise plutôt des foies américains. Comme la plupart d’entre eux se gavent volontairement, on pourrait créer un label “Le bon foie du volontaire” WWF Certification.

    Il suffirait de créer une carte, comme pour le don d’organes, libellée “Don de foie” et de prépayer les futur donneurs. Belle industrie, non ?

    Bon pas très bio avec toutes les saloperies qu’ils bouffent, mais on ne peut pas satisfaire tout le monde, les amis des animaux et les écologistes…

    Tu imagines la fierté de pouvoir mettre sur la table de Noël, à côté de la dinde, “Le Bon Foie du Volontaire” WWF Certified. Ca, ça en jette !

    On pourrait ensuite, comme d’habitude importer ça en europe et produire nos propres foies. Ca va de soit que chaque membre du “Canard masqué” serait porteur de la carte…

Leave a Reply