Evernote, le web 2.0 c’est pour les fillettes

Voilà bien longtemps que d’aucuns font usage de services web pour différents trucs. D’aucuns leur trouvent principalement l’avantage de pouvoir synchroniser toutes ses donneés entre plusieurs machines, mobile compris. Pour ceux pour qui c’est pas clair: “D’aucuns” c’est mon surnom, parce-que je suis peut-être personne mais je sais apprécier les D majuscule apostrophe pompeux devant quand même.

Autant le browser est glorieux par sa versatilité, autant quand on parle de procéder à une action en moins de 2 secondes, ça devient vite longuet d’ouvrir une fenêtre de navigateur et la refermer (en partant du principe qu’on pas en plus à se logguer). On est tout de suite à la merci du premier lag réseau et d’interfaces mal adaptées. Le drame. Imaginez seulement tout ce qu’on aurait pu faire pendant ces 30 secondes perdues: par exemple blogger sur la manière d’éviter de les perdre.

icones

C’est pour cela que l’utilisation d’applis natives peut se prévaloir de la cosignature de l’association française pour la santé bucco-dentaire, et accessoirement de la mienne. Sauf que j’arrive jamais à faire deux fois la même signature. On va dire qu’elles peuvent se prévaloir au moins de ma clé PGP, mais ne nous égarons point et regardons avec envie quelques applis qui améliorent mon quotidien.

Evernote – Notes rapides et organisées

icon-evernote J’ai récemment fait le saut vers Evernote, qui comme son nom l’indique est un service web Ajax-style, très bien foutu, qui permet simplement de rajouter des notes sous formes de texte, images et sons.

J’utilisais précédemment (et encore un peu) Google Notebook qui a l’avantage d’offrir un partage facile avec d’autres utilisateurs de manière privée, ce que fort tristement Evernote ne semble pas encore permettre. Toutefois, Google Notebook reste relativement peu pratique quand on veut rajouter une note rapidement et lui coller un ou deux tags. Il est pratiquement impossible de faire ça sans se déconcentrer de ce qu’on est en train de faire quand cette information/idée à traiter traverse l’esprit.

L’application native Evernote (mac en l’occurence) est particulièrement bien foutue. Avec un simple raccourci clavier on peut faire une capture d’un bout d’écran qui devient automatiquement une note, qui se synchronise aussitôt sur le serveur. Ou plus simplement on peut coller directement ce qu’on a dans le presse papier. Le plugin Safari/Firefox permet aussi instantanément de sauver une partie de page web en HTML , voire une version complète en PDF dans une nouvelle note. L’opération prend réellement 0.1 seconde, et si on est à l’aise au clavier on peut nommer et tagger cette note en l’espace de 10 secondes sans avoir à s’approcher de sa souris. De même pour la recherche un racourci global me permet depuis n’importe ou de rechercher dans mes notes. Je trouve effectivement très rapidement ce que je cherche, l’indexation fonctionnant particulièrement bien, même sans tags (le système va jusqu’à scanner le texte dans une image et le retrouver lors d’une recherche).

evernote-jack

Evernote est un service gratuit de base mais avec une option payante à 5$ mensuel ou 45$ par année si on veut plus de données. En réalité si on a principalement des notes en texte les 40 Mo d’upload mensuel de base sont largement suffisants. De plus comme c’est la mode, EverNote dispose aussi d’une application gratuite pour iPhone qui se synchronise parfaitement avec le web et les applis natives pour mac ou windows. Il y a aussi une version windows mobile, pour les gens qui n’ont pas de goût.

3 Responses to “Evernote, le web 2.0 c’est pour les fillettes”

  1. ben, moi Says:

    grrrr 10.5 et crash firefox en toolbar, snif

  2. Yannick Says:

    Et j’utilise moi-même la version mobile (wap) en plus de la version mac et web. Vraiment bestiale cette applic!

Leave a Reply